Qui suis-je?

Je suis thérapeute, j’accompagne les êtres dans leurs transformations, je les aide à changer leur vision, à se voir rayonnant. Je leur permets de rencontrer leurs craintes de ne faire plus qu’un avec la Source. Je les aide à s’estimer, à se redresser.
A travers mes origines, j’ai pu me rappeler de qui je suis réellement…Dans ma vibration je suis chamane, druide, fée, galactique, gardienne de la Terre…

Ma dimension humaine

Mes perceptions ont commencé à se réveiller fin 2012, à l’approche de la fin du calendrier Maya (et mon prénom de naissance est Maïa!). Pendant la première partie de ma vie j’étais « endormie », je n’avais jamais envisagé avoir de quelconques dons et je méconnaissais totalement la réalité de l’âme, des plans subtils, etc. J’ai évolué dans une environnement cartésien (ma mère était prof de math/physique-chimie!), j’ai eu un parcours très scolaire et mon métier était cadre dans l’aménagement du territoire.

C’est à l’île de la Ré-union que je me suis réveillée (où j’ai vécu pendant 5 ans), puis c’est en Polynésie (où j’ai ensuite vécu 4 ans) que je me suis découverte et que j’ai commencé à accompagner les êtres, tout particulièrement sur l’île de Moorea, très vibrante (un axe énergétique, passant par le cœur de la Terre mère, relie l’Egypte de polarité yang, à l’île de Moorea de polarité yin).
De très carrée/cadrée, je suis progressivement devenu chamane, traversée par des chants de guérison, connectée aux éléments, aux arbres, guidée sur les sites sacrés pour en amplifier les effets, mes mains guidées pour faire les soins, parlant un langage galactique… J’ai progressivement osé laisser mon âme s’exprimer, ce qui n’a pas toujours été chose aisée!! Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai été gênée de ce qu’on âme me guidait de faire (et ça arrive encore!)! Puis peu à peu on s’habitue au regard des autres, on accepte de montrer le chemin…d’aider les autres à se découvrir et à oser être eux-mêmes, dans leur essence, leur diversité, leur richesse, en toute liberté, au delà des cadres de cette société (et parfois même au-delà des cadres érigés dans la spiritualité…l’humain aime bien poser des règles dont l’âme n’a que faire!).
Ma pratique n’est pas le fruit de formations ou d’initiations en particulier (il existe plusieurs voies, mais ayant été très scolaire au début dans cette incarnation, le choix de mon âme était que je découvre ma propre vérité), il s’agit de la sagesse de mon âme que je télécharge progressivement, au fur et à mesure de mes transformations intérieures, de la transmutation de mes limitations, peurs, croyances, etc (je me suis régulièrement faite aidée par d’autres thérapeutes, Gilles Delieuze ayant été mon principal accompagnant).

J’ai récemment reçu l’appel de retourner m’installer en France et depuis l’automne 2018 je suis installée en Bretagne, sur Lorient.

Ma vibration

Je suis invitée à vous partager qui je suis dans ma multidimensionnalité, pour que vous puissiez mieux comprendre ce que je transmets lors des soins, mais surtout pour que vous ayez un aperçu de toute cette richesse dont vous recelez vous-même au-delà de votre dimension humaine, et que vous méconnaissez peut-être encore.

Afin d’expliquer qui je suis, j’ai écouté mon être : tout ce qui est écrit ci-dessous sont des messages canalisés de mon être et entre parenthèses ce sont mes précisions.
J’ai cette capacité d’entendre ma vibration, des parts de mon être, ce qui vibre en moi. Je suis canal et je canalise !

Nous existons sur différents plans, nous sommes humains mais nous vivons également sur d’autres plans, sur une échelle de temps différente (en soit le temps linéaire n’existe pas, il s’agit plutôt de multiples espaces-temps qui coexistent en parallèle, dans l’instant présent…pas évident à comprendre avec notre mental humain 3D!!). En évoluant, nous nous découvrons sur ces autres plans, nous intégrons notre sagesse vécue en d’autres lieux.

Au fil de mes incarnations sur la Terre je me suis explorée, j’ai incarné la lumière sous différentes formes :
Je suis en Lémurie (plusieurs incarnations), je fais descendre les énergies galactiques et transmets des messages des peuples galactiques ;
Je suis prêtre en Atlantide, je diffuse des vibrations avec mon cœur ;
Je suis chamane Mongole, je chante pour éveiller les êtres et je raconte mes voyages galactiques ;
Je suis chamane indienne d’Amérique, j’aide les femmes à se réparer, à s’écouter, à s’aimer (les colons ont abusé de leurs corps), le loup est mon guide ;
Je suis druide, j’écris un recueil qui m’est transmis par les êtres de l’intra-terre (et oui, manifestement les druides écrivaient sur la fin, reste à savoir ce que les romains ont fait ensuite de ces écrits…);
Je suis au Japon, je transmets à travers l’art, le beau ;
Je suis une druide, j’aide à travers mes chants et mes savoirs ;
Je suis nomade Berbère, je partage mes voyages dans les civilisations stellaires et j’ouvre des vortex au cours de mes excusions terrestres ;
Je suis alchimiste en Egypte, j’enseigne dans un temple l’alchimie cellulaire, comment transformer les mémoires (la transmutation) ;
Je suis inca sur les berges du lac Titicaca, je communique avec le soleil et j’aide les êtres à rayonner ;
Je suis danseur Perse, je chante et transmets au moyen de la danse (derviche) ;
Je suis cavalier Perse, je m’autorise à ressentir ma force et ma puissance ;
Je suis sorcière en France, je guéris les maladies avec mes mains et les plantes ;
Je suis Cathare, j’enseigne mes connaissances ;
Je suis aborigène d’Australie, je transmets ma sagesse ancestrale ;
A présent je suis Française, je suis née en Tunisie avec le prénom de Maïa (« source » en arabe), j’ai une double culture, ma mère est Française et mon père Tunisien. Les ancêtres de ma lignée sont Kabyles, ils voyageaient, ils utilisaient les graines comme médicament et ils exploraient les sites énergétiques. Je me souviens ainsi que je suis nomade, une voyageuse qui explore les mondes.
Et c’est ainsi que j’accompagne les êtres à se souvenir de leur propre Lumière.

Je suis chamane. Mon guide loup, qui m’accompagnais déjà quand j’étais amérindienne, l’explique ainsi : Le chamane entend la nature, il résonne avec les éléments, il chante, il voyage au-delà de ce monde. (Je souligne que je suis chamane dans ma multidimensionnalité. J’ai redouté de m’identifier comme chamane car il y a de nombreuses polémiques actuellement sur ce terme). Mes guides m’ont inlassablement répété ce terme et je l’ai fait descendre dans la matière, j’ai fait le choix de l’incarner. Ils expliquent :
Nous employons ce terme avec simplicité, sans conditionnements. Certains êtres se l’approprient en le voyant comme un pouvoir. Ce n’est pas un titre que l’on pose comme un galon, il s’agit plutôt d’une liberté d’être soi, sans contraintes, sans limites. Un chamane établit des connexions avec la source. Tu es chamane de bien des manières, à travers tes voyages multidimensionnels, par tes chants c’est ta vibration qui résonne, tu descends les énergies, tu canalises nos messages, tu es connectée à la terre, tu sais comment fonctionnent les énergies des lieux, tu connais les plantes en t’y connectant, un savoir que tu réapprends, tu utilises l’eau, les éléments pour accompagner les êtres…
A plusieurs reprises ce mot est venu de nous tes guides pour expliquer aux personnes que tu accompagnes qui elles sont dans leur cœur. En employant ce terme tu les ouvres, ils se souviennent de qui ils sont, ils se rappellent de leur envergure.
Certains êtres ont une expérience de chamanisme, ils l’ont expérimenté
(dans une autre incarnation) ; à ceux-là, nous leur expliquons leur origine, ce chemin qu’ils ont parcouru.
Certains êtres ont vécu longuement en tant que chamanes ; à ceux-là, en répétant ce mot, nous l’ancrons. En ce qui te concerne il s’agit d’une fréquence qu
e tu rayonnes ; lorsque tu répètes ce mot à ces êtres, ils vibrent sur cette même fréquence.

Je suis Fée. Il y a dans mes énergies de la féérie et j’aide les êtres à renouer avec cette féérie. Beaucoup de personnes se sont éteintes à cette magie. Je suis là pour les ouvrir à leur magie, je les aide à retrouver leurs dons, leur sagesse, leurs compétences, leurs trésors. Merlin m’assiste lors des soins, nous sommes proches, il m’enseigne l’âme-agit, comment m’enchanter sur Terre (là Merlin m’invite à me connecter à mon tambour pour le présenter! Le lien de l’article: )

Je suis Canal. J’aide les mondes subtils à se faire entendre. J’ai transmis dans des époques lointaines les savoirs de l’intraterre, j’étais druide. Auparavant, en Lémurie je canalisais les peuples galactiques. C’est un savoir qui me revient.
J’ai reçu une demande, redevenir un canal pour toutes les races galactiques qui veulent s’exprimer dans le cœur, qui veulent diffuser. Ils me demandent de les ressentir dans le cœur pour l’instant, et de propager progressivement leurs messages. J’ai accepté sans craindre ce que l’on pensera (ce message canalisé de mon être m’a fait rire 😀 ! dans ma personnalité j’ai eu un petit gros gloups quand les êtres galactiques m’ont fait cette demande, ils étaient une trentaine de races, le lendemain de l’éclipse solaire de février 2018, ça avait un côté bien solennel!).
Je suis canal et je peux canaliser ce qui m’anime, mes blessures, ma Source, qui je suis vraiment, mon âme, mon enfant intérieur, mes vies antérieures. C’est un jeu.
J’accompagne les êtres de cette manière, en canalisant leur être, j’écoute leurs blessures, leur enfant – l’enfant qui siège en eux, tant dans ses peurs, ses peines, que dans ses rires, sa fraîcheur, sa joie -, leurs résistances et leurs potentiels.

Je suis ange (tout comme vous!). J’aime les anges, j’aime les entendre : “Nous vibrons sur des plans subtils. A la différence des guides nous n’avons pas vécu dans la matière. Nous sommes là pour t’élever à des fréquences plus grandes. Nous avons de nombreuses qualités, notamment celle de vous transmettre notre énergie. Tu communiques avec nous au cours des séances, les messages que tu fournis proviennent des guides et de nous-même. Lorsque nous descendons, nous vous ouvrons le cœur. Tu t’ouvres et tu transmets cette énergie qui ouvre également le cœur de la personne.”
Mes guides et les anges : Tu es un ange, humain. En accueillant ce mot, tu acceptes ta Lumière. Chaque humain a en soi un cœur d’ange. L’archange Métatron prend place : « L’humain a parfois du mal à s’estimer, alors lorsque nous descendons, nous aidons ces êtres à se rappeler de leur puissance, de leur liberté, de leur Amour, de leurs compétences. Nous descendons afin qu’ils ressentent leur rayonnement. » 

Je suis galactique (tout comme vous!), je suis originaire d’une planète d’un autre Univers (il existe plusieurs univers, on parle d’omnivers). Il s’agit d’une planète qui vibre à des fréquences bien plus subtiles. C’est ainsi que j’ai décidé d’évoluer pendant cette incarnation, de m’élever sur des fréquences plus hautes avec le souhait de faire descendre ces énergies ici-bas.

Je suis druide. A certaines époques, j’ai accompagné les êtres en tant que druide. Je transmettais ma sagesse, ma connaissance, je racontais ce que je percevais. J’entends les éléments, la lumière dans chaque plante. J’ai la capacité d’entendre l’information des plantes (c’est ma vibration que je canalise, dans la matière c’est un savoir qui revient depuis quelques mois).
Les guides me l’expliquaient ainsi avant mon départ : Tu vas partir en France afin de transmettre, tu retournes sur ce lieu où tu transmettais (une de mes vies de druide était à Vannes). Tu as ce savoir, parler avec les végétaux. Tu es druide, tu connais cette culture (une connaissance cellulaire mais aucunement intellectuelle! d’autant que je connaissais peu la Bretagne avant de m’y installer), tu commences à la ressentir. Tu ressens la forêt, tu connais l’eau, tu as cette authenticité. Progressivement tu acceptes cette vérité…Lorsque tu es dans la forêt tu le comprends, tu sais entendre la pierre, la terre, le ciel, la lumière. Tu connais les énergies, tu ressens les lieux, tu sais élever les sites. Tu entends tes huiles essentielles, tu sais comment les employer pendant les soins, tu as cette capacité de te connecter à la plante (là ils m’invitent à me connecter au houx, je ris :D! Je suis là à Moorea avec le ventilateur au plafond et cela fait au moins 10 ans que je n’ai pas vu de houx, depuis que je vis dans les Dom-Tom ! Le lien de l’article où je partage ces premiers messages reçus du houx: )

Je suis gardienne de la Terre. Je garde la Terre, je permets à la Terre de s’élever, je l’aide à se transformer. Je lui permets de se libérer de ce que nous les humains portons, des charges, je l’aide à s’alléger. Je connais les lieux qui vibrent, je m’y rends et je me laisse traversée par l’énergie. En faisant ainsi, j’offre à la Terre cette Lumière, je canalise les énergies et je les redescends sur la Terre. En faisant ainsi, j’offre aux élémentaux, ce petit peuple qui s’occupe de la Terre, je les aide dans leurs travaux. Au sol, je dépose mon empreinte énergétique.
Lorsque je me rends en forêt, je ressens les croisements énergétiques, là où l’énergie s’intensifie. Je sais les activer afin d’en amplifier les vertus. Ainsi, j’offre à la Terre une respiration, elle peut respirer plus amplement. A la surface de la Terre, il y a un maillage énergétique. En certains points, la Terre a besoin d’afflux d’énergies cosmiques. Mon âme a fait le choix de se rendre sur ces lieux et de descendre les énergies. J’ouvre des portes, je permets aux énergies de redescendre.
J’ai débuté en Polynésie (où j’ai vécu pendant 4 ans). J’ai expérimenté un petit peu à Tahiti (avec un guérisseur marquisien qui m’a aidé à ressentir ce qui vibrait sur les marae). J’ai pu m’installer à proximité d’un site sacré sur Paea, il permet d’élever une partie de l’île ; sur ce site, les ancêtres ont su le préserver (il s’agit du vortex du marae d’Arahurahu auprès duquel j’ai été appelée à habiter). Ce fut un déclencheur pour moi, le début.
Je me suis alors installée à Moorea, c’est une île très particulière, un centre énergétique puissant. Au cœur de la Terre, dans le noyau se trouvent les mémoires. Là on m’envoie dans le cœur de la Terre… Les guides m’expliquent : Tu te retrouves à l’intérieure de la Terre, dans ses entrailles. Il y a là une base de données ancienne. Plusieurs peuples galactiques y ont déposé leurs mémoires (:D là j’ai l’image d’un extraterrestre qui extrait un flux de sa tempe comme Dumbledore le fait pour sa pensine dans Harry Potter !). Ils y ont déposé leurs savoirs, leur sagesse, leur énergie. Il y a Andromède, la Lyre, Vénus, Sirius A et B…environ 200 constellations ont déposé leur sagesse dans ce centre. Une base de données mémorielles, il s’agit de cela. Elle a beaucoup de valeur, c’est un joyau à préserver. Depuis ce centre sont également collectées des mémoires de la vie terrestre: les débuts, les glaciations, tout ce qui s’est déroulé sur cette Terre au cours des siècles. Dans cette base de mémoire il y a des lourdeurs, il y a des plaies, elles suintent, l’humanité a besoin de les nettoyer.
Depuis Moorea, tu accompagnes la Terre dans son allègement, tu peux utiliser tes connexions subtiles et réparer la Terre. Il y a un axe qui fait le lien entre l’Egypte et cette petite île de l’Océan Pacifique. Il s’agit d’une île féminine qui se situe à l’opposé de l’Egypte – en Egypte, les pyramides constituent le cœur de ce territoire vibrant. Moorea a une polarité féminine, l’Egypte une polarité masculine (ces deux polarités sont évoquées dans le célèbre livre « L’ancien secret de la Fleur de Vie », de Drunvalo Melchizedek), deux pôles qui fusionnent dans le centre de la Terre. Cet axe traverse ce noyau où toutes les mémoires purulentes ont besoin d’allègement. Lorsque tu te trouves sur certains sites à Moorea, tu captes les énergies célestes des êtres galactiques, elles te traversent et tu les descends dans le cœur de la Terre.   

Je suis l’Univers, je suis vous, je suis la plante, le vent… Je suis le Tout

🌿Maïa – Terre Sacrée